FLOX, cherche et apporte !

FLOX, cherche et apporte !

Vie nouvelle

  

   Inutile de tester Flox au chiffon, c’est lui qui a testé tous les chiffons : serpillière, torchon, vêtement qui traîne, bas de pantalon qui passe. Il est tellement tentant de se pendre au bas d’une robe et amusant de l’entendre se déchirer ! Mais tellement douloureux les mollets nus sous les dents pointues de Tit Flox, que la maîtresse a mis au placard les robes, les jupes, et les bermudas.

 

 

 

   Amusant aussi de jouer avec la corde du portique !

 

 

 Au voleur !

 

   Mais Tit Flox se laisse aussi désarmer par la magie d’une voix calme, douce et flatteuse, des caresses grandes comme des massages sur tout le corps. Il se détend peu à peu sous les câlins et les rend. Dans le fond, c’est un tendre. Ca y est, il est tout calme… il faut dire qu'il s'est tellement défoulé auparavant.

 

   Dans le sous-sol qu’il vient d’explorer, il a vite trouvé le sac de croquettes. Dressé sur ses pattes arrière, il tend la tête vers le haut du sac appuyé contre le mur, et parvient à la passer par l’ouverture : c’est gagné ! Mais non ! A ce moment précis, la maîtresse l’attrape et l’emmène.

 

   En route pour la promenade ! En liberté, il se précipite vers un promeneur pour lui faire ses amitiés ; il n'est pas repoussé, et celles-ci n'en finissent pas. Entre champ et jachère, mille choses à renifler… galops, roulades, galipettes, Flox est en folie… c’est la vraie vie, pas celle des villes. Et le cabas de supermarché, destiné à le transporter s’il est fatigué, qui crisse et oscille ! Flox le happe et tire tire… Il ne lâche pas prise, et rugit comme un tigre. En rusant, la maîtresse récupère son bien et le glisse sous le bras. Il n’a servi qu’au jeu.

 

 

 

 

   Puis Flox a découvert l'eau. Il faisait beau et chaud comme en plein été. La plage sableuse de ce lac autorisé à la baignade humaine est en pente douce. Alors la maîtresse y a fait halte. Tit Flox assoiffé a d’abord découvert qu’il se buvait. Puis creusé au bord de l’eau un trou qui s’est rempli. La maîtresse a ôté ses chaussures, roulé le pantacourt au-dessus des genoux, s'est éloignée dans l’eau, et a appelé Tit Flox. Il l’a rejointe au galop et a sauté sur elle en la trempant. Alors ils ont marché un moment tous deux sans perdre pied ni patte. Mais la plage avec ses bateaux retournés, ses morceaux de bois et ses odeurs excitait davantage le nez et la curiosité de Tit Flox, décidément très occupé. Il a profondément dormi au retour !

 

   Le lendemain, on est allé faire les présentations aux copains du pistage. La bouille de Tit Flox, très amical, les a attendris, car ils n’avaient jamais vu de tiot Pic. Yettie, en vrai Henriette, a voulu essayer le rapport d’objet avec Tit Flox : plusieurs fois, il est allé chercher l’objet qu'elle avait lancé et l'a rapporté, sauf quand il a atterri dans des crottes de lapins, tellement parfumées qu'elles retiennent le nez d'un Picard ! Puis Tit Flox a fait connaissance avec les trois jeunes de l’équipe, des grands BA de quatre et cinq mois, qui ont déjà commencé.

 

 

 

   Le dimanche, Alexia, bientôt sept ans, est venue. Elle a fait le Sioux, essayé toutes les modulations de sa voix, mais il en fallait plus pour impressionner Flox, qui jappait et rugissait, le nez à terre, les fesses en l’air. Elle a joué au toréador avec un morceau de moquette. Floxou a tenu bon : pas question de lâcher le tapis qui fuyait. Plus ça bouge, plus c’est excitant ! Bizarre : les petites dents aiguës ont épargné Alexia.

 

 

   Puis tout le monde a fait une partie de foot. Avec un vrai ballon de foot, un peu vieux et pas très beau, mais qui filait sous le nez de Flox et passait tout juste entre ses pattes. L’apprenti a joué du nez, un peu de la patte, et a plaqué le ballon. Aussi increvable que celui-ci, il s’est beaucoup dépensé.
  

 

 

   Ce jour-là, il a fallu s'abriter dans le sous-sol pour continuer la partie.

 

 

 

   Tout ensommeillé, le diablotin est devenu pour l’après-midi, un merveilleux petit ange de calme et de douceur.

 

 

 

   Sommaire TIT FLOX 

 

Kidnapping

Vie nouvelle

Quand la chenille devient papillon

A l'école

Chez le véto

Les copains

Bilan de la première année

 



02/09/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres