FLOX, cherche et apporte !

FLOX, cherche et apporte !

Se décider pour un Picard en toute connaissance

  

   De par sa taille, vous ne le maîtriserez pas par la force, mais par l’obéissance, acquise dans de courtes séances de dressage et à chaque moment de la vie quotidienne : vous tiendrez bon, dans le calme et sans crier, jusqu’à ce que le peu que vous aurez demandé soit exécuté. Soyez très progressif dans la difficulté, ne demandez que ce qui peut être réussi, et n’hésitez pas à vous montrer exubérant dans vos félicitations. Il faut VIVRE et VIBRER AVEC VOTRE CHIEN : lui exprimer votre mécontentement, mais tout autant , sinon plus, le plaisir qu'il vous fait, en jouant avec les intonations de votre voix.

 

   Car vous le maîtriserez aussi par le lien de complicité et de confiance que vous aurez établi.

 

   Ne soyez pas laxiste, mais évitez l’autoritarisme. S'’il a fauté, placez-le en situation de dressage : une petite marche au pied en laisse, stricte et immédiate, terminée par des félicitations pour une attitude rectifiée, vaut bien mieux que tous plaquages au sol préconisés par certains ! Il est inutile et néfaste de lui rentrer dedans au risque de le braquer, ou au contraire de le casser. Ne soyez pas obnubilé par les rapports domination-soumission, et ne cherchez pas à jouer au grand chef. Soyez plutôt diplomate et inventif : c'est la qualité des bons dresseurs ! Ayez pour objectif de le mettre aux ordres, c’est-à-dire de le mécaniser dans l’obéissance par de brefs exercices fréquents et récompensés, vous éviterez ainsi les conflits dont vous ne sortirez pas gagnant, surtout si vous avez un chien à fort caractère. Soyez patient, observateur, et apprenez à anticiper son comportement.

 

   Tous les picards ne se ressemblent pas : il y en a de plus soumis ou de plus rebelles que d’autres, de plus ou moins sensibles, des timides ou des hardis, des calmes ou des turbulents ; certains se montrent d'une extrême gentillesse envers tous les humains et congénères, d'autres sont plus chatouilleux, mais n'en sont pas nés dangereux pour autant : avec l'âge, les expériences variées, l'éducation, et, très important, le calme et l'assurance d'un maître qui ne panique pas et ne communique pas son stress au chien, les différences dans le comportement s'atténuent largement. Le caractère standard n’existe pas, et certains seront plus faciles que d’autres. Un néophyte aura souvent intérêt à choisir une femelle, des mâles à fort caractère demandant plus d’expérience.

 

   Mais profitez au maximum de son "enfance" pour le promener en liberté à l’écart des routes et jouer à cache-cache avec lui,  le laisser aller voir les humains (tant pis pour les grincheux) et jouer librement avec ses congénères. Vous obtiendrez ainsi dans le plaisir des acquis importants.

 

   Dans tous les cas, fréquenter un club d’éducation canine est vivement recommandé si vous n’avez jamais été le maître d’un picard, beauceron, berger allemand, ou autre grand chien de berger dont les instincts de garde et de défense peuvent être prononcés. Le club est aussi  pour lui une école de sociabilité avec humains et congénères.

   Choisissez de préférence un club dont les éducateurs connaissent ce type de chien, c’est-à-dire plutôt un club incluant le mordant parmi ses activités, mais excluant toute méthode un peu forte.


 

   Et si, cerise sur le gâteau, vous disposez d’un peu de temps à consacrer à une discipline canine, vous renforcerez le lien d’obéissance et de complicité qui vous unira, et la pratique d’une activité contribuera à l’équilibre psychique de votre chien.

 

   Car le picard, qu'on dit souvent lent au quotidien dans l'exécution des ordres, est tout à fait capable d'exécuter au doigt et à l'oeil, et sans rechigner, des exercices de plat rigoureux, dont on a besoin dans le cadre de disciplines canines. A condition d'y mettre du doigté, d'être inventif, de faire usage de psychologie et de patience, et de savoir extérioriser sa joie de le voir réussir. Pour que le travail soit associé au plaisir.

 
 

   Car le picard est un CHIEN ACTIF, SPORTIF ET POLYVALENT : il peut garder la maison et ses maîtres, travailler sur moutons et bovins, mordre, pister, pratiquer agility comme obéissance, fly ball ou attelage. Et être beau en même temps. Il y a de quoi faire avec lui ! De tout pour tout le monde !

 

   Mais ne vous fiez pas à son look : vous avez compris qu’il n’est pas un nounours de canapé passe- partout. Son atavisme l’a doté d’instincts qui pourront éventuellement le conduire, lui comme d’autres races bergères à :

 

 

courser les voitures, les vaches, chevaux, moutons, chats, poules, lièvres, biches, chevreuils, se montrer peu tolérant à l’égard de congénères du même sexe, creuser votre jardin, aboyer ou grogner sur des étrangers qui lui sembleront bizarres ou se comporteront trop bruyamment, défendre sa gamelle ou son bien…

 

 

   Le même chien ne cumulera sans doute pas toutes ces tendances, mais, si vous n’êtes pas décidé à assumer SURVEILLANCE, ANTICIPATION, REACTION ADEQUATE, EDUCATION, SORTIES REGULIERES EN LIBERTE, si vous n'avez pas non plus la patience d'ATTENDRE QUE JEUNESSE SE PASSE, renoncez ! Ne croyez surtout pas que la castration d'un mâle résoudra vos problèmes. On évitera ainsi qu'au pire un maître expéditif fasse euthanasier un chien tout à fait gérable qu’il n’aura pas su, ou pas voulu gérer, et refusé de faire replacer.

 

   Si vous éprouvez des difficultés éducatives, n’hésitez pas à demander conseil, mais sachez qu’un vétérinaire, éducateur canin, ou comportementaliste peut être, tout comme il peut aussi bien ne pas l’être, l’interlocuteur compétent qu’il vous faut. Il existe d'excellents professionnels, mais encore faut-il les trouver. MEFIEZ-VOUS DE TOUS JUGEMENTS HÂTIFS ET CONDAMNATOIRES, et ne vous laissez pas impressionner par le battage médiatique fait autour des chiens dangereux : les chiens réellement tarés sont en nombre infime, les erreurs humaines et carences éducatives étant fréquentes ! Appelez votre éleveur, la personne déléguée à l’information dans le club de race, qui pourra éventuellement vous orienter vers des picardiers de votre région avec qui discuter.

 

   Et si les aléas de la vie vous obligent un jour à vous séparer de votre compagnon, n’hésitez pas non plus à contacter votre éleveur et le club de race qui pourront vous aider à le replacer au mieux : vous le lui devez bien !

 

   Mais, pour terminer sur une note optimiste, si vous avez décidé de vous investir pour lui, un picard bien mené vous offrira de belles années de bonheur en sa compagnie ! Gardien et sportif, démonstratif dans son affection, il vous apportera sa joie de vivre et sa fantaisie, vous surprendra souvent, mais, bien éduqué, restera parfaitement calme et à sa place dans les circonstances qui l'imposent : il sera un excellent compagnon pour qui se montre à sa hauteur.

 

 

 

Sommaire CONNAISSANCE DU PICARD

 

Se décider pour un Picard en toute connaissance

Choisir un chiot picard sain

Santé du Picard

Choisir un beau et bon Picard

Caractère de mes trois picards

Tordons le cou à quelques préjugés

Le dressage

Noms des Picards depuis les années 50

Picard ou pas Picard ?

Le Berger Picard est il un berger ? (J. Legrand)



10/09/2012
2 Poster un commentaire
Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres