FLOX, cherche et apporte !

FLOX, cherche et apporte !

Premières rencontres avec les brebis

  

   En ce premier avril 2011, Flox arrive chez Benjamin, dans un village ardennais, où l'attendent déjà d'autres Picards, amenés par des maîtres encore ensommeillés. Ils ignorent quelles réjouissances leur sont destinées. Mais les prairies encore humides, le ciel bleu, les petites fleurs printanières, et peut-être un certain fumet dans l’air, ne peuvent être que de bon augure.

    Un p’tit café, un bout de brioche pour les maîtres, et on s’y met sous le soleil matinal.

 

 

  

   Flox a soudain ressenti d’intenses vibrations. Peut-être lui jouait-on un tour dans cette prairie ensoleillée, où stationnait un groupe de bêtes à toison qui ne se quittaient pas. Elles dégageaient un étrange magnétisme. Flox libéré n’a pu que bondir vers elles et les encercler en jappant ; il a tourné, tourné… dans un sens, dans l’autre… jappé, jappé… L’attraction de cette masse lui interdisait de quitter son orbite ; il a fallu, pour l’en dégager, l’attraper au lasso.
    A peine remis de cette épuisante épreuve, le voici de nouveau impitoyablement confronté à la même émotion surgie du plus profond de l’atavisme. Mais, cette fois, il a dépensé son trop-plein d’énergie, repris un peu ses esprits, et constaté du coup qu’il lui suffisait de rester derrière ces bêtes en allant à droite, à gauche, pour les faire avancer ; pas besoin de crier, il pouvait s’économiser. Peut-être même était-il plus fort qu’elles ?

 

 

 


    Le premier mai 2011, dans un village de l'Ain, l’attendaient encore  de semblables bêtes, mais en nombre plus important : c’était impressionnant ! Flox cette fois connaissait ; il a encore tourné, jappé, vidé son trop plein d’énergie, puis marché plus calmement, et veillé à ne pas couper le troupeau. Mais il est resté sous hypnose : impossible encore de lui faire quitter les bêtes sinon par la ruse. Flox, qui délire de joie en rencontrant un congénère, n’a même pas regardé Toscane, que Gérard a mise un moment avec lui pour qu’il suive son bon exemple !

 

 

 

 

   Mercredi 4 mai, bien loin de là, aux premières heures d’un matin radieux… Flox baguenaude dans le jardin d’une location perdue au fin fond de la Dordogne. Des bruits bizarres, cott… cott… cott, l’attirent vers le petit muret en pierres sèches qui marque la limite : il s’y dresse, y pose les pattes avant, et le voilà de l’autre côté, pour voir de plus près ces bêtes bruyantes qui battent des ailes dans leur enclos. Impossible d’y pénétrer. Mais, venant du pré au-delà, il perçoit soudain l’appel de la laine blanche : d’un bond à travers la clôture électrique non branchée, il l’a rejointe.
    Tout s’est joué trop vite pour que les maîtres aient pu intervenir. Ils accourent maintenant aussi vite qu’ils le peuvent, et croisent les moutons poussés par Flox vers la bergerie. Impossible d’endiguer le flot, impossible de faire revenir Flox. D’ailleurs il reste 2 récalcitrants qu’il va rechercher. Mais ceux-là sont coriaces et lui tiennent tête, ils frappent le sol du pied. Grâce à eux et avec l’aide de la fermière, on finit par le récupérer. Heureusement, elle a suivi la scène en souriant et n’est pas fâchée : elle caresse même le berger improvisé, apprenant qu’il est picard. Pas de dégât, pas de coup de dent, ouf ! On se confond quand même en excuses.
    Mais du coup, les jours suivants, Flox sera attaché dans le jardin. Pas question qu’il récidive !

 

__________________________

 Sommaire Flox AU TROUPEAU

 

Premières rencontres avec les brebis

Chez Colette

Encore les moutons de Colette !

Rencontre picards-troupeau chez Colette Caillot : 24 juin 2012

Où se former au troupeau

 

 

 



19/07/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres