FLOX, cherche et apporte !

FLOX, cherche et apporte !

Mars 2012 : en route pour le brevet !

  
     Flox, en ce week-end de mars, devait participer à son premier concours de pistage.

   La maîtresse avait énormément stressé toute la semaine, et avait même, le dimanche précédent, promené son chien sur les lieux du concours. Le Pic à l'entraînement avait largement dépassé le niveau du brevet ; mais on s'entraîne en tout petit comité, les jeunes chiens sont parfois imprévisibles, alors ne serait-il pas perturbé par l'environnement inconnu et bien plus mouvementé d'un concours ? Quand, pour la première fois, il passerait sans laisse près des voitures et des spectateurs pour rejoindre le juge, ce chien très amical ne serait-il pas tenté d'aller faire ses amitiés aux humains ? Ou bien, pressé de pister, ne prendrait-il pas un départ anticipé, pendant que la maîtresse se présenterait au juge et qu'on tirerait le coup de feu ? Auquel cas, ce serait le zéro assuré ! Et si, au contraire, déconcentré, il refusait de partir en piste ? Zéro encore ! Et s'il ne trouvait pas les objets ? Ou s'il perdait la piste ? Beaucoup de si, au total !

   C'était en outre un des derniers concours avant ceux de septembre. Bientôt, il faudrait interrompre les entraînements, car les cultures deviendraient trop hautes pour qu'on puisse marcher dans les champs. Le brevet, c'est la première étape, un examen qui permet ensuite de jouer dans la cour des presque grands : on pourrait bientôt ne plus se réduire, comme ce dernier mois un peu monotone, à faire des répétitions pour obtenir un laisser-passer qui ouvrirait les portes de la compétition. Enfin, on aurait l'esprit tranquille... à condition de réussir !

   Alors, ce vendredi soir, Flox a reçu seulement une demi-ration de croquettes, pour être tenu bien en éveil le lendemain. La maîtresse a méticuleusement préparé le harnais qu'elle a réajusté, la longe de 10 mètres bien enroulée pour éviter les noeuds, les petits morceaux de saucisson, pâté, gigot, récompenses pour Flox, les barres bourrées de calories pour elle-même, et les bouteilles d'eau pour tous les deux, car le pistage assoiffe le chien, et l'émotion dessèche la gorge du maître.

   Le lendemain, il faudrait se lever à 5 heures pour être au rendez-vous à 7 heures. Arriver en avance pour détendre le loulou. Les habituels copains de concours seraient présents, ce serait bon de les revoir ! Ils découvriraient Flox, et évoqueraient sûrement Rik, qui avait fait son dernier concours deux ans auparavant au même endroit, à la même date. D'avance, la maîtresse en avait les larmes aux yeux. Flox allait prendre le relais.

   Le samedi avant l'aube, il a sauté tout guilleret en voiture, fait sa petite promenade hygiénique à l'arrivée, la maîtresse a remis son carnet de travail tout neuf au secrétariat, échangé des bises, bu un café, et les files de voitures se sont ébranlées vers les champs. Par bonheur, les si ne sont pas devenus réalité, Flox au passage a tenté de faire ses amitiés à une seule personne, il a attendu l'ordre pour partir en piste, ne s'est pas perdu, a trouvé et rapporté les objets à la maîtresse, obtenu ainsi son brevet et reçu une très belle coupe.

   Il aurait maintenant 7 mois pour mûrir (à 19 mois, on est encore un gamin !), la maîtresse 7 mois pour prendre confiance en lui, avant de le présenter à nouveau aux juges que voyaient ses aînés.
 
 
 


19/04/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres