FLOX, cherche et apporte !

FLOX, cherche et apporte !

Les copains

  

   Dans la foulée, on est allé faire juste une petite promenade tranquille aux étangs : on s’est tellement dépensé hier après le pistage en compagnie d'Etelle la Pyrénéenne, et de Béline, la Malinoise, qui fait la police, et que Flox respecte profondément !  Puis il y a eu la promenade en forêt ; Flox fatigué marchait  le nez dans les mollets de la maîtresse, doucement heurtés à chaque pas par le contact de sa truffe.


    Aujourd’hui donc, il n'irait pas voir les autres copains. Parmi eux il y a Rahan le jeune labrador, Daytona la ponette à laquelle Flox fait des appels au jeu qu’elle dédaigne. Un œil crevé dans le centre équestre hollandais où elle travaillait, elle a été vendue parmi un lot destiné à la boucherie, mais achetée par la propriétaire de Rahan, qui la promène en longe avec lui. Il y aussi Socrate, un très beau Cane Corso, que Flox a réussi à entraîner dans l’eau où il ne met jamais les pattes. A eux se joignent au hasard des rencontres un Husky, un Berger Blanc et un petit Jack qui n’a pas froid aux yeux. Les maîtres ensuite s'époumonent pour récupérer chacun des membres de la joyeuse bande habituée de la prairie, qui se sépare toujours à grand regret.

 

 

 

Flox en laisse, pour faire plaisir à Alexia

 

 

 

 

    Le picard juvénile, c’est plaisant ! Aimable, élancé, le poil pas trop long encore, et la bouille d’un ado à son premier duvet, il n’a pas fini de découvrir le monde. Alors, Flox observe. Il s'arrête pour mieux voir approcher le cheval et sa cavalière que nous croisons, puis se retourne longuement sur eux. Face à la prairie où chevaux, âne, et poney goûtent le printemps, il s’assoit et contemple : il suit du regard l’âne qui galope et dessine de grands cercles autour du poney. Difficile de décoller Flox, étonnamment calme, du spectacle, mais aujourd'hui, on est venu pour se promener, avec l’espoir de rencontrer des copains. Alors on lève pied et patte.

    Justement, seule près de l’étang, une tête noire levée nous observe : mais oui, c’est Nono la labrador, toujours trempée, et à qui Flox sert habituellement de serviette éponge. Le maître est occupé à distribuer son pain sec aux canards et aux oies, les cygnes méchants ne sont pas là. Et la partie commence. Soudain se propulsent deux autres masses, BA et golden, suivies d’une maîtresse plus lente. La partie à 4 devient endiablée et sonore, on imagine les pensées des passants : ces grands chiens excités qui grognent et mordent ! Mais tout à leur plaisir, ils ne voient même pas ces humains dans leurs galopades effrénées. Ca souffle, ça tire la langue, ça s’arrête quelques secondes pour reprendre de plus belle. Nono, la seule fille, remporte un franc succès. Les maîtres se sont réfugiés prudemment sur un banc. Mais il est temps de se séparer, l’heure du dîner approche. On se reverra bientôt !

 

 

 

   Sommaire TIT FLOX 

 

Kidnapping

Vie nouvelle

Quand la chenille devient papillon

A l'école

Chez le véto

Les copains

Bilan de la première année

 

 



08/04/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres