FLOX, cherche et apporte !

FLOX, cherche et apporte !

Encore les moutons de Colette !

  

 

   Eh bien, voilà, nous y sommes retournés, chez Colette ! Cette fois, ce n'était plus un test : il allait falloir s'y mettre.

 

   Colette m'a d'abord confié Vasco pour diriger les moutons, afin que je puisse observer le fonctionnement des bebis. Du gâteau, il a fait tout le boulot ! Et je n'ai eu qu'à me promener, et à bien regarder. Pas fatigant du tout.

 

   Avec la fougue de mon jeune Flox, c'est une autre histoire ! Alors Colette le prend d'abord elle-même, le temps qu'il décharge un peu sa batterie. Pas de bâton, car le bâton l'énerve.

  

   Mais vient mon tour d'aller au charbon, ou plutôt aux moutons. Et les brebis, poussées par Flox, ça va vite ! Heureusement, Colette m'a expliqué comment leur échapper, en tournant rapidement du côté où se trouve le chien. Je ne dois m'occuper que des bebis, tout en gardant cependant avec lui un lien visuel, afin qu'il ne se sente pas seul. Alors, comme elle me l'a recommandé, je cours, je tourne, je slalome... à perdre haleine... il ne faut surtout pas patiner sur place... jusqu'à ce que je n'en puisse plus... il fait si chaud cet après-midi... le chien aussi est vanné, mais il lui reste sûrement plus de ressources physiques qu'à moi... un beau HAL - TEUU - COU - CHE... sur le ton de la garde au ferme, et on s'arrête... ouf ! Il tire une langue de trois pieds et on halète tous deux. Ca, c'est du sport !

 

   Mais je suis contente : j'ai un peu perdu ma crainte obsédante de me faire renverser, et, selon Colette, j'ai de la chance, car mon chien possède la motivation, l'instinct, et la technique ;  nul besoin d'ordres, il sait tout faire naturellement, de lui-même, la balance derrière les moutons, l'encerclement, le coup d'épaule, la pseudo morsure à la tête, aller rechercher une brebis... et il ne mord pas.  Il ne faut surtout pas brider sa fougue, sous peine de casser sa motivation. L'âge y pourvoira. Il lui manque bien sûr des heures de travail au troupeau pour mener bien à leur bout des actions de recherches, en un mot, le métier. Mais, si lui possède une technique innée, j'ai, moi, tout à apprendre !

 

   Ce matin, son bout de nez a gardé l'odeur du mouton, et j'adore !

 

 

__________________________

 

Sommaire Flox AU TROUPEAU

  

Premières rencontres avec les brebis

Chez Colette

Encore les moutons de Colette !

Rencontre picards-troupeau chez Colette Caillot : 24 juin 2012

Où se former au troupeau

 



18/07/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres