FLOX, cherche et apporte !

FLOX, cherche et apporte !

Cousinade à Conty

 

   En ce dernier week-end de septembre, au centre équestre de Conty, était programmée une cousinade : elle devait rassembler 112 Picards venus de toute la France, et aussi de l’étranger : il en viendrait même de Finlande, des Etats-Unis, et du Canada !

 

   Flox avait déjà assisté à un premier rassemblement des siens, bien moins nombreux, qui s’était déroulé dans la promiscuité d’une foule bruyante, pleine de jolies filles qui font tourner la tête à un ado, mais qu’on ne peut approcher. On lui avait marché sur les pattes. On l’avait enfermé dans une cage en toile. Il avait à peine vu sa famille. Puis, tout étonné, il avait dû montrer ses dents à un juge, prendre la pose, trotter en rond avec d’autres Picards sur la moquette d’un grand hall. Vraiment étrange, toute cette solennité... ça s’appelait une exposition mondiale.

 

   Cette fois, il se sentait vraiment en famille avec ces cousins venus de partout. On pouvait s’asseoir et se coucher dans l’herbe, s’y rouler sur le dos, retrouver ses frangins ou faire de nouvelles connaissances, pendant que les maîtres détendus discutaient. Il n’était pas interdit d’esquisser un jeu ou de renifler une jolie demoiselle, ni de faire ses amitiés aux humains : tous appréciaient les Picards.

 

   Les narines agréablement chatouillées par un fumet qui réveillait en lui d’intenses émotions, il a soudain découvert des brebis, encerclées par des barrières métalliques. Mais, en laisse, il ne pouvait que les avoir à l’œil. Leur gardien ne s’est pas fâché quand il lui a mis les pattes sur les épaules pour le léchouiller ; il lui a même tendu en l’agitant une bouteille un peu bruyante, que Flox, perplexe a prise, puis rendue : c’était un jeu ou un exercice ? s’est-il demandé. Enfin, il a pu saluer librement les bêtes de tout près ! Le coup d’épaule n’était pas interdit si on voulait les ranger ou… les déranger, on pouvait aussi poursuivre les récalcitrantes. Il fallait juste ne pas les mordre. Mais ça, il ne se le serait pas permis ! Il aurait bien aimé rester plus longtemps avec elles, mais on l’a emmené se détendre.

 

 

 

 

   Quelqu’un a serré la main de la maîtresse, et elle a fait quelques pas avec lui. Des messieurs, venus s’asseoir sur un banc auprès d’elle, ont été sympa : ils ne poussaient pas de grands cris si on salissait leur tee-shirt avec les pattes. En repartant, il a sursauté très fort : un coup de feu avait violemment claqué dans son dos ! Au second, bien campé sur ses pattes, il s’apprêtait à faire face : ça devenait excitant ! Puis plus rien… Quelqu'un a levé un bâton, mais, d’un aboiement, Flox l'a intimidé et l’homme est parti sans insister.

 

   Dans cette bonne humeur générale, sur cette herbe bien verte et sous ce beau soleil, il a souri de toutes ses dents au juge bienveillant  qui l’examinait et a gentiment trotté pour lui.

 

 

 

   Juste avant le déjeuner, les cousins sont allés se promener tous ensemble dans les rues de la ville. Une calèche attelée d’un cheval indiquait le chemin. Il aurait préféré gambader librement dans l’herbe : c’est qu’il faisait chaud au ras du goudron ! Mais les passants les ont beaucoup admirés. Il a pu ensuite se reposer dans sa cage ; le hayon ouvert, au calme, il y était bien.

 

   L’après-midi, malgré une chaleur à faire tirer les langues, on s’est réuni devant la pelouse. Certains étaient montés sur les gradins. Tout le monde, tour à tour, a trotté par groupes dans l’herbe, sous le regard des autres. On s’est laissé photographier. On a entendu des commentaires au micro, des applaudissements ; les maîtres n’en finissaient plus de se séparer. Il faisait meilleur à l’ombre avec de l’eau fraîche…

 

    Un dernier adieu à ceux qu’on aimait le mieux, et on se retrouverait l’année prochaine.

 

 

 

Sommaire EN EXPOSITIONS

Orléans, triste cadre pour une spéciale de race !

Nationale d'Elevage 2012

Cousinade à Conty 

 

 



09/04/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres