FLOX, cherche et apporte !

FLOX, cherche et apporte !

Coup de gueule pour Coup de coeur

 

Lettre ouverte à Monsieur Jean-Yves Réguer auteur de l'article  Coup de cœur : le berger picard dans Chien Sans Laisse n° 226 novembre décembre 2013

 

 

 

   Monsieur,

 

   Mon propos ici n’est pas de commenter point par point, ce qui serait bien long, votre article concernant le berger Picard, race que vous connaissez à peine, mais de pointer un certain nombre d’erreurs et d’omissions, qu’une documentation sérieuse et exhaustive vous aurait permis d’éviter.

 

 

 

« Dans les années 80, les Bergers Picards étaient souvent agressifs » 

Ils étaient certes d’un caractère plus « rugueux » qu’à notre époque. Mais la tendance est générale : n’oubliez pas qu’en ces années-là, avoir un chien, Picard ou autre, qui fasse risette à tout le monde, n’était pas une préoccupation majeure, et que c'était encore moins celle d’un utilisateur. Vous n’êtes pas sans savoir à quel point le degré d’agressivité d’un chien est en relation avec l’environnement  qu’il a connu depuis sa naissance.

 

 « Vico de Columelle champion de conformité au standard »

Faux. Mais ring 3 oui !  

 

« Une de ses filles a concouru en ring 2, conduite par Gilles Pons, puis plus rien » 

Gilles Ponce et non Pons, SVP. Vous ignorez le nom de la chienne ? Les Picards en ring avant et après Vico, seraient-ils inexistants ? Tout comme ses autres descendants qui ont concouru en ring ? Il faut vous renseigner, Monsieur !

 

« Le fameux Vico (je sens-là comme une pointe d'ironie...) a aussi produit Fizzy de Roc Salvador, qui a montré de bonnes dispositions en concours de travail pratique en campagne » 

C'est la même chienne, Monsieur ! C'est-à-dire la chienne de Gilles Ponce (et non Pons). Vous auriez pu préciser que ses « bonnes dispositions » allaient jusqu’à lui permettre de concourir avec succès en campagne 350, équivalent de l’actuel niveau 2.

 

Le pistage français

Vous l’ignorez allègrement. Pourtant la même chienne concourait en pistage C-TLS = équivalent du niveau 3. Et d'autres Picards ont concouru dans le même niveau avant et après elle !

 

Pas de Picard en R.U. selon vous ?

Vous avez pourtant reçu des photos d’une Picarde brevetée travaillant actuellement en R.U.  

 

« Lip des Wassinières... était un fils de Vico »

Lip, mère de Quawa des Wassinières (ce dernier RCI 2, pistage C-TLS) et grand-mère de Rocco du domaine de St Paul, était donc un mâle !!!!!  

 

« En agility, le berger picard n'est guère sorti des profondeurs des classements » 

Pourtant Anita Verdier Bouanchaud a emmené plusieurs fois ses picardes (Frizbie, également brevetée ring, et Jessie du Reflet d'Or) en finale.

Vous avez détourné de son sens la phrase d’Agnès Montoy, qui a écrit « quelques-uns ont participé au championnat de France, mais sont restés dans les profondeurs du classement », ce qui est très différent !  

 

« En obéissance : présent de temps en temps, mais jamais brillant » :

On en compte un pourtant actuellement en niveau 3.  

Faites le ratio entre le nombre des naissances et celui des picards qui concourent en toutes disciplines. Effectuez ensuite des comparaisons inter-races, vous serez surpris !

 

« Quand ils y sont présentés, les bergers picards passent sans difficulté le TANT (sic !!!!!!!) et avec un peu d'apprentissage, ils obtiennent le brevet troupeau. mais guère plus... »

Un summum d'ignorance !!!!

Monsieur le Cynophile, vous semblez ignorer la terminologie : c’est le CANT, Monsieur ! Vous semblez ignorer aussi que le brevet troupeau s'obtient à l'issue du niveau 2, et exige bien plus qu' « un peu d'apprentissage » !!! Gérard Amoros a quand même monté 3 picards en niveau 3, sa plus jeune est en bonne voie, sans oublier auparavant Bernard Rougetet et Lubie, en 3 aussi, et les jeunes qui progressent actuellement. Sachez également que le niveau des concours a beaucoup monté depuis l’époque d’Ajimé et Umour !

 

Un point que je résume : Christian Delattre, Daniel Schwartz, ou Jacques Sénécat  sont responsables du manque d'expansion de la race, car ils ne lui ont pas consacré toute leur vie, comme Bernard Palissy qui a brûlé tous ses meubles par passion de l'émail. On les excuse quand même d'avoir aussi pensé à leur vie professionnelle.

Sans commentaire ! Vous ignorez aussi apparemment d'autres noms d'éleveurs particulièrement connus dans les annales du picard, et qui ont sûrement, eux aussi, manqué de passion pour leur race.

 

Certains éleveurs sont allés « chercher du sang neuf au Canada ou aux Etats Unis où la race se maintient. »

C'est comique... Vous ignorez donc que les Bergers Picards dans ces deux pays, portent le bon vieux sang de notre vieux continent : de fraîches importations de chez nous !

 

 

   Votre papier, Monsieur, est, de toute évidence, écrit par un non-connaisseur. Mais un non-connaisseur, s’il a le souci de réunir une documentation sérieuse, peut réaliser un bon travail. Le vôtre ne comporte aucune information précise ni récente : vous avez survolé de bien loin le passé sans prendre connaissance du présent, dédaignant les images des Picards au travail, adressées pourtant à votre demande par différents utilisateurs, qui ont pris le temps de répondre à des questions ; il est truffé d’erreurs ; quelques passages compilent l'historique de la race ; le tout s’accompagne de jugements sommaires.

 

   Coup de cœur ou descente en flèche ? Vous vous êtes appliqué à donner l’image d’un chien que personne à vous lire ne souhaiterait utiliser, car médiocre en tout !

 

   Félicitations, Monsieur !

  

 



07/11/2013
3 Poster un commentaire
Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres